Sélectionner une page

esPas facile d’analyser et d’optimiser un site vitrine de seulement quelques pages… la méthode est la même que pour des sites plus importants mais la « surface d’action » étant réduite, il faut tout regarder à la loupe. C’est finalement comme aménager un studio… tout doit y être mais dans un minimum d’espace !

Objectifs du client :
– être présent dans les 5 premiers résultats organiques à Metz pour au moins 3 des principaux mots clés déterminés ensemble.

Préambule :
Les 3 mots clés avaient été déterminés au préalable avec le client. J’avais fait une recherche sur son activité et je lui avais proposé une liste de mots clés pertinents en indiquant leur niveau concurrentiel.
Je commence toujours un projet web quelqu’il soit par cette recherche d’expression clés. C’est une façon pour moi de mieux cerner le domaine d’activité de mes clients et d’approcher leur jargon !
Comme l’activité du client consiste en une prestation physique en présentiel, une bonne géolocalisation en terme de SEO est primordiale.

Points techniques essentiels d’un audit SEO

Débarrassons-nous de suite des problèmes basiques purement techniques qui pourraient exister sur un site qui n’a pas encore été contrôlé.
Les données de départ :
– site WordPress hébergé chez OVH
– thème DIVI
– 10 pages de contenu + 1 page Contact et 1 page Mentions légales
– plugins installés : Yoast SEO, Cerber Security

Je m’aperçois de suite qu’une mise à jour du serveur s’impose. J’installe Updraft Plus et je fais une sauvegarde complète du site. J’envoie un mail à mon client pour lui demander d’effectuer l’upgrade de PHP.

2 outils pour l’analyse technique

Je commence mon analyse du site (le crawl) à l’aide de l’outil SEO Screaming Frog, j’utilise la version gratuite qui en général me donne un bon point de départ.

Une alternative à Screaming Frog : MyRankingMetrics (https://myrankingmetrics.com/), outil payant français développé par Olivier Duffez. J’utilise RM tech pour des projets de plus grandes envergures, cela me permet de générer des rapports en marque blanche et de gagner un temps précieux.
Mais pour 10 pages de contenu, le rapport sera de toute façon succinct.

Les premiers points essentiels à vérifier suite au crawl :

  • toutes les url sont-elles bien en https ?
  • toutes les urls sont-elles bien indexables ? Si non, pourquoi ?
  • pas d’erreurs 404 ?
  • existent-ils des redirections ? (en permanent 301 ou temporaire 302)
  • quel est le temps de téléchargement des pages (voir aussi Page Speed Insights de Google)
  • les backlinks internes (maillage du site)
  • la balise hreflang

Les éléments SEO à soigner « on site »

Ensuite on s’attaque aux éléments indispensables pour le bon positionnement (référencement) d’un site et on vérifie l’existence pour chaque page :
– de la balise Title (et de sa pertinence par rapport au contenu de la page !)
– de la balise de titre de niveau H1 (au moins un H1 par page)
– de la balise Meta description (pas d’impact direct sur le positionnement mais influence le choix dans la SERP)
– des balises alt pour les images

Dans un second temps, je vérifierai la qualité sémantique* de ces balises. Et comme c’est un mini-site, je proposerai directement à mon client des versions optimisées du contenu de ces balises lors de la remise du rapport.
*dans le domaine du SEO, on parle de champs sémantique pour signifier l’ensemble des sens d’un mot selon le contexte.

Une attention particulière portée au poids des images

En consultant les résultats de l’outil Page Speed Insights, j’ai constaté des résultats médiocres au niveau du temps de téléchargement des pages. En effet, ce site contient plusieurs images trop lourdes qui viennent plomber les pages. Je m’empresse de les optimiser afin d’en réduire le poids.

Maillage interne

Très peu de pages pour ce site mais la nécessité toutefois de les mailler ! C’est à dire de les relier entre elles grâce à des liens hypertextes, le principe du web. Ce maillage interne est crucial non seulement pour l’optimisation SEO mais également pour fournir une meilleure expérience à l’utilisateur.

SEO local : zoom sur le référencement dans la zone de chalandise

Mon client propose une prestation effectuée nécessairement en présentiel. En conséquence, travailler sur le SEO local doit être notre priorité.

Action numéro 1 : soigner la fiche d’établissement « Business Profile » (anciennement appelé Google my Business)
c’est l’outil gratuit mis à disposition par Google et c’est bien entendu par là qu’il faut commencer.

Tout est à vérifier !
– l’adresse et toutes les coordonnées de contact,
– le logo et les photos,
– les horaires et jours d’ouverture
– et aussi la catégorie dans laquelle l’entreprise est référencée.

Lors de mon rapport, j’attirai l’attention du client sur la nécessité d’augmenter le nombre de commentaires (positifs bien évidemment !) en espérant que ceux-ci contiendront les bons mots clés.
Pour forcer un peu le destin, on peut prendre un temps pour inviter par mail les anciens clients à laisser un commentaire. Dans l’email, on prendra soin de rappeler au client la prestation dont il a bénéficié (dans les termes qui nous intéressent) et de lui communiquer directement la bonne url pour laisser son commentaire.

Je demanderai également à mon client de compléter sa fiche d’établissement Google le plus exhaustivement possible.
J’attirerai son attention aussi sur l’importance d’avoir une cohérence complète au niveau adresse physique et contact téléphonique sur toutes les plateformes et réseaux sociaux : même format, même présentation de l’information.
Et enfin je lui proposerai de vérifier l’existence de son business sur les pages Jaunes puisque pour le moment nous ne pouvons toujours pas créer de fiche « Bing Places for Business » en France.

Search console, Google Analytics, Bing Webmaster Tools

Ce petit projet bénéficie déjà des principaux outils de suivi SEO proposés par Google et Bing. Je m’attèle rapidement à une analyse des résultats :

  • je génère les rapports d’audience et je les compare avec des périodes précédentes (cela va me permettre de dégager des patterns) ;
  • je vérifie les éventuels points de bloquage du crawl dans la Search console ;
  • je regarde comment le site performe sur Bing ;
  • je liste les termes de recherche qui mènent les utilisateurs au site
  • et je reporte dans mon rapport les taux de clics (CTR), les impressions et la position moyenne dans les résultats de recherche des mots clés qui nous intéressent. 

Analyse des backlinks

Pour connaître les backlinks d’un site, c’est-à-dire les liens entrants provenant d’autres sites web qui pointent vers le site, plusieurs outils et méthodes peuvent être utilisés. Ces outils permettent non seulement de découvrir les sources de ces backlinks, mais aussi d’évaluer leur qualité et leur impact potentiel sur le positionnement du site audité. J’utilise SEMrush mais ahrefs ou encore MajesticSEO sont de très bons outils également.
J’ajoute donc à mon rapport la liste des backlinks trouvés et leur qualité. Je n’oublie pas de vérifier les backlinks des 3 principaux concurrents, ça peut certainement nous aider à découvrir des opportunités de liens potentiels et nous donner des idées…

UX (expérience utilisateur), les 5 points à vérifier sur un mini site vitrine

Je n’oublie pas également de m’intéresser à l’UX, il n’y a pas que les spiders et algorithmes dans la vie d’un référenceur…
1. Est-ce que la navigation est simple et intuitive ? Ce serait le comble si avec une douzaine de pages on pouvait encore se perdre ou ne pas trouver l’info recherchée !
2. Le site est-il « responsive design » (c’est à dire facilement consultable sur tous les appareils et automatiquement adapté à la taille de l’écran de l’appareil utilisé) ?
3. Le site respecte-t’il une cohérence graphique ? Couleurs, types de polices, style des images et mise en page globale.
4. Les textes sont-il organisés selon une hiérarchie visuelle claire ?
5. Les interactions sont-elles intuitives ? Les éléments interactifs, comme les boutons ou les liens, doivent être facilement reconnaissables et cliquables.

Rapport et conclusions de cet audit SEO

Il est temps maintenant de finir le rapport et de prendre un rdv téléphonique avec mon client pour lui faire un retour explicit sur les principaux freins rencontrés à un bon positionnement organique et toutes les actions d’optimisations à entreprendre que j’aurai au préalable hiérarchisées par ordre d’importance. Je joins également la liste des mots clés et les résultats de la concurrence locale obtenus lors du petit benchmark que j’ai réalisé en amont de l’analyse SEO.